La Fabrication

Le sujet chemine longtemps dans les mains de son créateur avant d’être délicatement posé sur une étagère…

L’artisan dispose pour seuls outils de ses mains, d’argile et de moules qu’il aura conçu lui-même d’après ses créations ; son travail est de ce fait exclusivement manuel. Dans la fabrication comme dans la mise en couleur, chacune des étapes de travail conditionne la suivante et le soin apporté à chaque manipulation détermine le résultat final.

Peu importe le style, les gestes propres à la fabrication du santon est le même pour chaque santonnier.

Modeler, mouler, presser, ébarber, estampiller… autant de gestes qui font un quotidien autour de la manipulation
de la terre, des moules, de multiples outils qui permettront la finition.

C’est à ce moment que les sujets se retrouvent proprement alignés, pour le séchage, avant le dernier passage d’un pinceau
humide qui éliminera les dernières imperfections avant la cuisson.

Comme la sculpture, les harmonies de couleurs ont donc un caractère unique, et définissent la sensibilité du créateur. Elles sont recherchées sur un sujet par rapport à son statut, mais également par rapport à l’ensemble de la collection. Dans tous les cas elles donnent vie, confirment la personnalité du sujet et déterminent une atmosphère.

Les sujets de Cristine sont peints à l’acrylique avant d’être patinés. Superposées à des couleurs franches les patines leur donnent cet aspect gourmand…

Puis vient le temps des accessoires. Gourdes, fagots, miches de pain, gibecières… de petits objets
miniatures viennent compléter les sujets à l’aide de fils, de pinces, de colles… et d’imagination !!